Skip to content Skip to footer

Maurice BRIAULT (RP)

Maurice BRIAULT est né en 1874 en Normandie

Alors qu’il était élève de l’Abbaye Blanche de Mortain dans la Manche, il rencontre un missionnaire, normand comme lui, ancien de la même institution, Père de la Congrégation du Saint Esprit. 

Cette rencontre avec ce religieux, Monseigneur Alexandre Le Roy, qui deviendra plus tard Supérieur Général, l’amènera à rentrer dans cet ordre missionnaire comme postulant en 1892.

La seule formation artistique du Père BRIAULT a consisté en des cours par correspondance de l’Ecole de dessin et peinture ABC. Le principe de cet enseignement est que des professeurs de renommée corrigent par courrier les travaux des élèves.

C’est ainsi que le Père BRIAULT rencontra Henri PINT, peintre d’histoire et surtout peintre religieux avec qui il noua de profondes relations d’amitié.

Au fil de ses séjours en Europe et de ses affectations en Afrique, le Père BRIAULT a croqué sans relache ses contemporains en même temps qu’il laissait s’épanouir ses talents de paysagiste. Il emportait toujours dans ses déplacements, des carnets dans lesquels il relevait les scènes s’offrant à son regard aiguisé

Le Père BRIAULT est arrivé au Gabon en 1898. Tous ses talents ont pris leur plein essor en Afrique ou le missionnaire spiritain y fut aquarelliste,peintre, écrivain, ethnologue et portraitiste.

Outre sa région natale, le Père BRIAULT a parcouru la Bretagne, le centre et le sud de la France, l’Alsace ainsi que l’Italie, la Suisse , l’Allemagne et la Hollande d’où il a ramené des carnets de voyages en “glanant à la façon d’un herboriste des images des pays traversés”. Il n’hésite pas à mélanger les techniques. Ce procédé fut favorisé dès le XVIIIe siècle par les aquarellistes: le dessin original est au crayon ou à l’encre, aquarellé, parfois réhaussé de gouache. Le dessin est précis, les touches de couleur délicates, parfois le dessin prévaut sur la couleur sans la dominer vraiment, parfois on ne voit plus que l’effet coloré en oubliant le dessin. Dans certains paysages, la finesse, la précision du trait semblent disparaitre au profit de touches de couleurs plus larges et fortes, moins minutieuses. Mais bien que différentes les oeuvres restent belles et harmonieuses

Les illustrations et textes de cette page sont extraits ou adaptés de “Maurice BRIAULT, Carnets de voyages”, le supplément au n° 970, mai-juin 2003, de la Revue Saint-Joseph-26400 Allex. Les textes originaux sont adaptés de Bénédicte PENN, documentaliste-archiviste qui a consacré lors de la préparation de sa thèse en 1997 des pages nombreuses et importantes au Père Maurice BRIAULT (consulter l sa Revue Saint-Joseph d’Allex, n° 932 à 935 de 1997).

Aquarelles
Année d'exposition2004Share
Carrefour des Arts  – 07520 Lalouvesc ©2021 Magikjb. Tous droits réservés.

Menu